À savoir

Mercredi 30 Octobre 2019

Menu végétarien

Menu végétarien
Au plus tard au 1er novembre 2019, les gestionnaires, publics ou privés, des services de restauration collective scolaire sont tenus de proposer, au moins une fois par semaine, un menu végétarien (loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 - dite loi EGALIM). Ce menu peut être composé de protéines animales ou végétales (L.230-5-6 du code rural et de la pêche maritime). Autrement dit, si le repas concerné ne doit contenir ni viande, ni poisson, des oeufs ou des produits laitiers pourront y être servis.

Il s'agit d'une obligation, un décret n'est pas nécessaire.

La loi prévoit que l'expérimentation dure 2 ans et fasse ensuite l'objet d'évaluation, notamment de son impact sur le gaspillage alimentaire, sur les taux de fréquentation et sur le coût des repas. Les résultats de cette évaluation doivent être transmis au Parlement au plus tard 6 mois avant le terme de l'expérimentation. Cette expérimentation concerne l'ensemble de la restauration collective scolaire (écoles maternelles, écoles élémentaires, collèges et lycées) (JOAN, 3 septembre 2019, n° 19132).

L'AMF a obtenu qu'un travail soit mené au sein du Conseil national de la restauration collective, en commun avec le ministère de la Santé, pour (re)définir ce qu'est un repas végétarien équilibré et revoir toute la réglementation. Le ministère de la Santé, à la demande de l'AMF, est en train de préparer une boîte à outils pour aider les communes et EPCI à répondre aux nouvelles obligations de la loi.

Le service juridique se tient à votre disposition pour tout renseignement à ce sujet.
 
Retour